a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget.

242 Wythe Ave #4, Brooklyn, NY 11249
1-090-1197-9528
office@ourbusiness.com

Pixel & Béchamel

Photographie en lumière naturelle, comment ça marche ?

 

Utiliser la lumière naturelle pour un shooting culinaire est l’idéal pour obtenir une lumière vraie et sans artifice. En fonction de l’heure de la journée, il est possible d’obtenir une lumière dure et solaire, comme une lumière douce, voire colorée à l’aube ou au crépuscule. En fonction du rendu souhaité par le client pour ses photos, le photographe doit s’adapter et privilégier une lumière matinale, ou celle plus franche du midi.

 

Lumière naturelle : quelle heure de la journée privilégier pour son shooting ?

La lumière est un élément essentiel en photographie. Pourtant, il n’est pas toujours facile de la maîtriser, notamment en extérieur. Pour y parvenir, il est important de savoir s’adapter à la lumière et à la météo. Pour cela, il faut commencer par trouver la bonne heure de la journée pour réaliser son shooting.

Différents moments de la journée conviennent pour photographier en extérieur en utilisant la lumière naturelle. Il est important de les connaître pour bien choisir en fonction du rendu souhaité. En effet, ses caractéristiques changent et évoluent tout au long de la journée.

Pour donner le rendu souhaité à la photo, bien gérer les réglages de son matériel de photographie en fonction du type de lumière naturelle est également primordial.

Photographier à la mi-journée

La mi-journée est considérée comme « l’heure maudite » par les photographes. À cette heure-là, le soleil est au zenith, l’éclairage naturel est alors dur et peut donner un aspect plat aux photos. La lumière frappe directement l’objet.

Toutefois, ces conditions peuvent plaire selon le rendu souhaité. C’est notamment le cas avec des photographies sur surfaces réfléchissantes comme l’eau. À la mi-journée, elle est pénétrée par la lumière naturelle, ce qui la rend beaucoup plus transparente et offre une certaine profondeur.

Pour prendre des photos avec une lumière naturelle à la mi-journée, il faut essayer de réduire les ombres antistatiques. Pour cela, il convient de jouer avec la position des différents éléments de la composition. Il devient alors possible d’éviter les ombres superflues.

La lumière naturelle forte permet de faire apparaître toutes les couleurs prévues dans votre composition culinaire. Si elle est difficile à travailler, elle révèle certaines couleurs normalement invisibles à d’autres moments de la journée.

 

Photographier à l’heure dorée

Avez-vous déjà entendu parler de la « golden hour », aussi appelée « l’heure dorée » ou « l’heure magique » ? Juste après l’aube, la période suivant de près le lever du soleil, mais aussi au crépuscule, période précédant le coucher du soleil, sont les meilleures heures pour utiliser la lumière naturelle et obtenir des photographies spectaculaires.

En effet, c’est le moment où la lumière émise par le soleil est la plus douce et permet de créer des photographies artistiques.

Pour obtenir la couleur, la saturation, ainsi que l’exposition désirée, il est parfois nécessaire de s’équiper de différents accessoires de photographies supplémentaires pour éviter le besoin de retouches en post-production.

Avec ce type de lumière-là, la balance des blancs se configure manuellement. En effet, la lumière change toutes les minutes et le photographe doit s’y adapter pour obtenir un bon rendu.

 

Photographier en milieu de matinée et d’après-midi

Le milieu de matinée et le milieu d’après-midi sont les périodes les plus utilisées pour les photographies culinaires. La lumière naturelle diffusée rehausse les tons sans générer d’ombres dures.

Attention toutefois, il convient de positionner les différents éléments de la composition culinaire de façon à ce que les ombres, bien que plus douces à cette heure-là, ne gênent pas.

 

Photographier pendant l’heure bleue

Les photographes nomment « l’heure bleue » celle venant juste après le coucher du soleil. La lumière naturelle produit alors un ton bleuté aux couleurs pastel. Pour obtenir des photographies avec un peu d’éclat à cette heure-là, l’obturateur de l’appareil photo a un grand rôle à jouer.

Un trépied est nécessaire pour le déclenchement.

 

 

Photographier la nuit

Pourquoi ne pas photographier la nuit pour obtenir un résultat complètement différent de vos habitudes en photographie culinaire ? Les scènes nocturnes nécessitent des réglages avec de longues expositions. Toutefois, l’absence de lumière solaire aide à obtenir des effets dramatiques saisissants.

Le secret de la capture de clichés pendant la nuit repose sur de longues vitesses d’obturation, l’utilisation de filtres infrarouges et d’un ISO plus élevé. La nuit, obtenir les bons réglages prend du temps. C’est pourtant la garantie d’un résultat saisissant !

 

Jouer sur la disposition des éléments à photographier

Tout comme avec les lumières artificielles utilisées en studio, il est important d’adapter le sujet à l’éclairage. Pour cela, le photographe culinaire doit regarder comment les différents éléments réagissent par rapport à la lumière naturelle. Au besoin, il joue avec leur disposition afin d’améliorer le rendu de sa photo.

En effet, en photographie culinaire comme dans le domaine de la photographie en général, il est important d’éviter le plus possible d’avoir à effectuer des retouches en postprod. Le naturel se travaille principalement sur le terrain.

Pour cela, il est également possible de diriger la lumière, avec des caches et des réflecteurs, notamment, pour la filtrer et obtenir les effets voulus.

 

Jongler entre lumière naturelle et météo

En photographie culinaire, lorsque l’on souhaite utiliser la lumière naturelle pour son shooting, il est important de jongler avec la météo. Vous vous en douterez, une journée pluvieuse n’offre pas les bonnes conditions pour dresser une table et des mets gastronomiques en extérieur.

Mieux vaut privilégier une journée ensoleillée !

Lorsqu’un nuage cache le soleil, soit le photographe doit prendre son mal en patience et attendre qu’il passe, soit il est nécessaire de revoir tous les réglages.