a

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget.

242 Wythe Ave #4, Brooklyn, NY 11249
1-090-1197-9528
office@ourbusiness.com

Pixel & Béchamel

© Pixel & Béchamel

À quoi ressemble le brief idéal en photographie culinaire ?

 

© Pixel & Béchamel

 

Établir un brief précis est la toute première étape de votre projet, celle qui vous permettra d’obtenir une estimation tarifaire précise, englobant l’ensemble de vos besoins.
Vous souhaitez réaliser des photographies culinaires mais vous ne savez pas par où commencer ? Nous vous proposons à travers cet article quelques pistes pour enrichir ou compléter votre chemin de pensées.

 

Réaliser un bon brief est essentiel, oui mais pourquoi ?

Que vous soyez une marque ou une agence de communication, vous avez sûrement en tête une idée plus ou moins précise des photographies culinaires que vous aimeriez réaliser. Il est capital de communiquer à votre prestataire l’ensemble des informations en amont afin qu’il puisse cerner votre univers et être à même de vous proposer des visuels qui correspondent à la fois à votre image de marque et à votre cible. Le jour du shooting, cela permettra également de fluidifier les validations des photos et d’éviter tout malentendu sur le rendu souhaité. Un véritable gain de temps des deux côtés.

 

Présenter votre marque, votre identité et votre cible

Chaque cas, chaque marque, chaque shooting est différent. Vous connaissez votre cible et vos objectifs de communication mieux que quiconque, n’hésitez pas à partager au photographe toutes les informations relatives à votre image de marque. Si vous avez besoin d’être accompagnés, le studio culinaire que vous avez choisi pourra également vous proposer une direction artistique qui sera guidée par vos recommandations. L’adaptabilité est la clef, vous avez des idées, les professionnels du secteur feront leur maximum pour vous accompagner dans leur réalisation.

 

Définir vos besoins

Quel genre de visuels je souhaite et combien j’en veux ?
C’est la toute première pensée qui définira l’ensemble de votre projet. Voici les différents types de photos dont vous pourrez avoir besoin :

© Pixel & Béchamel

  • Les packshots : visuels représentant le produit pris seul, bien souvent sur fond uni afin d’être détouré par la suite.
  • Les ambiances (produit uniquement ou produit + recette) : mise en avant de votre marque dans un univers unique, travaillé et décoré avec soin par une styliste culinaire.
  • Les reportages photo : le photographe se rendra sur place afin d’immortaliser votre restaurant, vos plats ou vos équipes.

Le nombre de visuels est capital car il permettra de déterminer la durée du shooting et les temps de préparation nécessaires en amont. A titre d’exemple, sur des photos d’ambiance, nous réalisons en moyenne 7 visuels à la journée, en présence d’une styliste culinaire et d’une photographe. Tout dépend évidemment des temps de validation sur place (ou à distance) et du bon déroulement du shooting.

 

 

Quelques images d’exemples peuvent valoir 1000 mots !

Si vous avez du mal à exprimer le genre d’ambiances ou de visuels souhaités, vous pouvez envoyer à votre prestataire des images d’exemple, des sites, des comptes Instagram ou Pinterest qui ont forgé votre réflexion. Ils sauront se montrer forces de proposition et vous suggérer des univers se rapprochant au maximum de vos idées, tout en y apportant votre touche personnelle. L’idée n’est bien sûre pas de copier autrui mais de s’inspirer, de dégager une tendance générale et ne garder que le meilleur parmi toute une sélection d’images.

 

L’utilisation des visuels

Parmi les interrogations des clients, les cessions de droits reviennent très souvent et peuvent provoquer des incompréhensions. Il faut savoir que les photographies sont des œuvres protégées par des droits d’auteur. Lorsque le photographe cède les droits d’une photo, il donne l’autorisation à un tiers d’utiliser cette oeuvre et de la reproduire sur ses propres moyens de communication, sur une période donnée. C’est pour cela qu’il est important de définir en amont sur quels supports seront diffusés les visuels : print, web, presse, packaging, PLV, affichage urbain etc. et pendant combien de temps. Les tarifs des droits de cession pourront être amenés à varier en fonction de votre sélection.

 

Money ! Money ! Money !

Le budget, épineuse question qui ne devrait pourtant pas être un sujet tabou, bien au contraire ! Si vous avez un projet précis, il est important de réfléchir en amont au budget que vous pouvez allouer à cette prestation. Cela permettra avant toute chose d’évaluer la faisabilité du projet et si besoin, de faire l’impasse sur certaines options proposées par votre prestataire.

 

 

Les délais de réalisation

L’anticipation est la clef d’un projet parfaitement abouti. De notre côté, il n’est pas rare que nous recevions des demandes de projet pour le lendemain ou la semaine en cours. Dans ces conditions, vous avez peu de chance que le photographe puisse y donner suite. Un projet nécessite du temps, de la réflexion, des allers-retours et des ajustements constants. Plus vous anticipez la date de livraison finale des visuels, plus le prestataire sera à même d’y répondre et de vous accompagner dans votre cheminement. Dans le culinaire, certaines périodes telles que Noël, la rentrée des classes, la Saint Valentin, Pâques etc sont très prisées, pensez-y !

Deux points clés à bien garder en tête : les produits livrés sont soumis aux aléas des différents distributeurs et les plannings se remplissent très rapidement (surtout aux fortes périodes citées ci-dessus).

 

Vous trouverez ci-dessous une trame de brief reprenant l’ensemble des questions nécessaires à la réalisation d’un devis, elle vous permettra de structurer votre réflexion et d’avoir une bonne approche globale de votre projet.

 

 

Envie de nous partager une idée de projet ? Contactez-nous !